Complexe sportif à Bois Colombes

Complexe sportif et parc de stationnement à Bois Colombes

Le Projet urbain

Le projet de construction du complexe sportif Jean Jaurès et du parc de stationnement à Bois-Colombes s’inscrit dans la volonté de participer aux enjeux de la pratique sportive et d’attractivité pour la ville. L’offre sportive a commencé sa mutation avec la rénovation du nouveau complexe sportif Albert Smirlian-La Sauvegarde. Elle se complète, aujourd’hui, avec le développement de l’îlot Jean Jaurès, véritable poumon sportif de la ville. Ce nouvel équipement permettra de répondre aux besoins et aux demandes de la ville pour la pratique sportive, pour l’organisation d’évènements culturels et de relations publiques, ainsi que pour le besoin d’espaces de stationnement proche du centre-ville. Un projet performant techniquement qui ambitionne de créer un véritable lieu de vie, attractif, convivial et confortable.

Le projet se compose de :

– Un parking souterrain de 232 places, un terrain extérieur de basketball.
– Des espaces d’accueil et de convivialité, une salle multisports avec gradins fixes de 228 places.
– Des salles annexes, expression corporelle, tennis de tables, dojo et salle multi-activités
– Toiture en SHED & panneaux photovoltaïques

Un complexe respectueux de son environnement

Afin de réduire l’impact visuel et la masse bâtie du complexe, nous avons proposé d’implanter la salle principale en rez-de-chaussée. Ce premier choix déterminant de notre proposition permet d’avoir une ligne de toiture à moins de 9 mètres de hauteur, en rive, ne dégradant pas l’ensoleillement le matin pour les pavillons. En complément du travail d’intégration du projet dans ce contexte, la toiture en pente permet de maintenir la hauteur réglementaire de jeu dans la salle, superposée au gymnase favorisant également cet ensoleillement. La prise en compte du contexte environnemental avoisinant est essentielle, afin de construire un aménagement paysager en cohérence avec le contexte immédiat et constituant un cadre de vie agréable à la fois pour les utilisateurs, mais aussi, pour les riverains.

Pour aller plus loin :
Gymnase de Mantes-la-Jolie

90 logements HQE à Bonneuil-sur-Marne

90 Logements à Bonneuil Sur Marne (94)

Le Projet urbain

omposteLe projet se situe entre un collège et une opération de logements sociaux de Valophis. L’implantation fragmentée des masses bâties a été conçue de façon à respecter la position des bâtiments du collège et celle des bâtiments voisins. Un grand jardin central, placé en cœur d’îlot, fait écho aux autres espaces verts du quartier, pour accroître les espaces de biodiversité.

Programme

Au rez-de-chaussée, les appartements ont des prolongements extérieurs, de petits jardins privatifs ou de belles terrasses extérieures. En étages courants, les grands appartements sont placés dans les angles avec une double ou triple orientation, et au centre, les logements sont traversants. Toutes les typologies sont donc bien éclairées et ventilées.

Espaces communs & extérieurs

Les cheminements extérieurs apportent une sécurisation du périmètre de toute la parcelle avec des accès contrôlés,
un cheminement vers les points de collecte des ordures depuis le cœur d’îlot en toute sécurité (et depuis l’espace public), un parcours vers les halls depuis l’intérieur de l’îlot, avec double contrôle d’accès, un parcours résidentiel végétalisé et de petites places thématiques.om

Cité mixte régionale Paul Valéry à Paris

Rénovation globale de la cité mixte régionale Paul Valéry à Paris

La Cité Mixte Régionale Paul Valéry se situe dans le douzième arrondissement de Paris. Elle réunit dans un même ensemble immobilier un collège et lycée du même nom. En collaboration avec le Département de Paris, la Région Île-de-France a programmé la rénovation globale des deux établissements en l’inscrivant dans son Programme Prévisionnel des Investissements. La Région Île-de-France souhaite développer un Campus Intelligence Artificielle à Paul Valéry. Le site a vocation à accueillir un Campus, c’est-à-dire un équipement unique rassemblant les fonctions de Cité mixte régionale (lycée et collège) et une dimension économique dans un tiers-lieu – hors périmètre de la présente consultation.

Un campus d’innovation positive

Nous concevons le nouveau Campus de l’Intelligence Artificielle comme un espace immersif dans lequel tous ses usagers : élèves, enseignants, personnel, etc seront baignés dans l’intelligence artificielle. Un établissement dans lequel le numérique n’a jamais été aussi présent. Ainsi, l’IA deviendra pour tous la norme, et sera conçue comme un élément aussi banal que pratique, ludique, facilitant. En complément des échanges avec le Tiers Lieu, nous proposons de créer un réseau de compétences en intelligence artificielle en créant des partenariats avec des écoles telles que EPITECH. Ainsi, le nouveau campus de l’intelligence artificielle sera ouvert sur le monde économique, l’enseignement supérieur et la recherche. Notre ambition : faire de la CMR le 1er campus de l’IA de France et d’Europe.

Une ouverture sur la ville maîtrisée

Pour favoriser ces échanges, la CMR s’ouvre physiquement sur la ville. En outre, elle accueille du public dans des espaces mutualisés tels que le fablab et le jardin. Cette porosité se doit d’être maîtrisée pour assurer la sécurité des élèves. Nous avons donc identifié ces points d’accès : le parvis extérieur et le jardin. Par conséquent, nous avons sécurisé ces derniers pour que chaque  personne bénéficie d’une expérience en toute sérénité.

Une répartition programmatique claire

Nous installons les locaux communs au lycée et au collège au cœur du projet (CDI, vie des professeurs, administration). En effet, cette répartition permet d’offrir le fonctionnement classique d’un lycée et d’un collège, à la fois comme deux entités autonomes, mais en même temps reliés en leur centre.

Animer le bâtiment existant

Notre volonté est de préserver l’espace de respiration que la CMR offre aujourd’hui. D’autre part, nous souhaitons atténuer la linéarité du bâtiment barre. Pour ce faire, nous plaçons au centre les locaux communs, animant le cœur du campus et servant la répartition programmatique. Enfin, nous nous appuyons sur la trame existante pour créer des respirations intérieures et des failles visuelles. Ces joints creux correspondent au phasage des travaux et à la répartition du programme.

Un équipement écoresponsable

Restructurer plutôt que démolir, réemployer plutôt que jeter. C’est de cette posture qu’est venu notre cheminement de réflexion. Aussi, notre intervention consiste à conserver un maximum l’existant. Nous sommes accompagnés par ELAN pour que la démarche de réemploi soit intégrée dès le processus de conception. Nous sommes également assistés par des entreprises tel qu’ECT, pour la réalisation de sols fertiles à partir de matériaux inertes issus de la déconstruction du site.

Grâce à une architecture bioclimatique, nous pouvons réduire les besoins énergétiques du projet. C’est pourquoi nous faisons le choix d’une isolation raisonnée, avec systèmes de chauffage et de ventilation performants. L’équipement a été conçu en rapport avec son environnement, afin de tirer le meilleur parti de l’ensoleillement. Nous proposons des apports solaires contrôlés, par le biais de brises soleils orientables. La toiture végétalisée permet d’accroître la biodiversité et participe à la gestion des eaux pluviales.

 

Pour aller plus loin :
Reconstruction d’un groupe scolaire à la Courneuve
Rénovation du restaurant universitaire de Cachan
Reconstruction du collège 700 HQE Jean Vilar à La Courneuve

Halle de marché à Nogent-sur-Marne

Halle de marché couverte à Nogent sur Marne

Une architecture qualitative au service du public

La nouvelle Halle de marché de Nogent sur Marne propose une écriture simple et lisible. Ainsi des teintes et motifs se retrouvent et dialoguent dans le projet architectural. La cohérence d’ensemble génère une symbolique d’équipement public et marque le centre-ville.

Le projet reprend la forme emblématique de la halle de marché : un vaste volume sous une grande toiture à double pente. A l’Ouest, la façade de la halle s’étire, le volume se dilate en simple hauteur pour accueillir les programmes connexes à la halle.

La toiture, à double pente, se compose de deux pans courbes. La ligne de faîtage s’étire suivant un plan en forme de feuille.
Des écailles de zinc en forme de losange viennent revêtir les plans courbes, tel un clin d’œil au « poisson nogentais ». La toiture se pose en débord des façades. La rive s’habille de panneaux en zinc.
Les écailles de zinc sont majoritairement de teinte gris naturel. Un motif en forme de croisillons de teinte bleu nuit, ponctué de points dorés recoupe la vaste couverture, et lui donne ses lettres de noblesse à l’image des toitures en tuiles vernissées. La rive de teinte bleu nuit fonctionne par contraste et souligne les lignes courbes de la toiture. De larges chéneaux bordent la toiture sur ses longs pans. Les eaux pluviales sont gérées par un système type EPAMS pour limiter le nombre de descentes d’eau pluviale et ainsi limiter leur impact dans le volume intérieur de la halle. La ligne de faîtage se démarque sur le pan Est par une faille vitrée, permettant d’apporter une douce lumière naturelle dans la halle. Le long pan Ouest accueille en partie basse, invisible depuis l’espace public, un linéaire de panneaux photovoltaïques.

Une toiture et une structure comme identité du projet

De grands poteaux en béton architectonique supportent la toiture en console vers l’extérieur. Par un jeu sensible d’ombre et de lumière, leur forme courbe fait écho aux arches des halles de Baltard. La console participe également à la technique, en reprenant les efforts de la charpente. Les grands poteaux permettent de rythmer les façades et séquencer, notamment, la façade sur le boulevard Gallieni. Le rythme des poteaux est dicté à la fois par le plan de la halle et celui du parking, afin que la descente de charge structurelle soit rationnelle.

Entre ces poteaux, nous proposons un remplissage de façade largement transparent sous forme de murs rideaux métalliques. Le même principe de façade se décline sur l’ensemble de la périphérie de la halle :
– En partie basse le mur rideau se compose d’un système de tasseaux métalliques de teinte gris naturel rapporté sur un bardage métallique de teinte bleu nuit, ponctué d’ensembles vitrés au droit des entrées ; les parties vitrées fonctionnant par contraste avec le bardage métallique, elles adressent et mettent en valeur les entrées.
– En partie haute le mur rideau se compose de panneaux transparents pour mettre en scène le volume de la halle.

Des espaces intérieurs conviviaux

L’intérieur de la nouvelle halle de marché de Nogent sur Marne se caractérise par une ambiance chaleureuse, marquée par la géométrie de la charpente bois et la faille vitrée à son faîtage, baignant la halle de marché d’une douce lumière naturelle. Les arbalétriers sont posés en chevrons sur les grands poteaux béton de teinte sable doré.
La sous-face de la couverture s’habille de panneaux de fibre de bois pour l’isolation thermique et assurer le confort acoustique des usagers. Sa teinte s’efface pour mettre en valeur la charpente en bois.
Une vaste mezzanine se déroule en balcon sur le volume de la halle. Deux escaliers monumentaux ouverts, positionnés aux entrées Nord et Sud de la halle permettent un accès à cette mezzanine. Le garde-corps en serrurerie, de teinte gris naturel comme les montants des murs rideaux, reprend le motif en chevrons de la charpente.
La teinte des étals reprend également celle du bardage métallique des façades pour former une nappe basse. Les marchandises des commerçant·e·s tranchent et se détachent.

Un bâtiment ouvert sur son environnement

En façade, les vides formés par les baies vitrées alternent avec les pleins formés par les panneaux de bardage métallique. Fonctionnant par contraste, ils mettent en valeur le programme et ses accès. Ainsi les façades du food-court et de la brasserie s’ouvrent largement. Elles offres ainsi des vues et des porosités avec les aménagements extérieurs.
Le bâtiment s’ouvre sur son environnement, et la programmation peut ainsi s’étendre au dehors.
Nous avons positionné le rooftop de plain-pied avec la mezzanine et l’atelier cuisine, et en liaison directe avec la brasserie. Il bénéficie ainsi du support technique et d’un ensoleillement favorable pour des manifestations de type cocktails.
En balcon sur le jardin et le parvis, il se signale et est préhensible depuis l’espace public. Il participe ainsi à créer un espace urbain animé. De par son emplacement, il offre aux usagers de profiter des vues sur les aménagements paysagers et de l’animation du marché. Le débord de la toiture et l’aménagement paysager permettent d’y apporter de l’ombre en plein été pour en profiter toute l’année.

Conception bioclimatique

Le groupement s’atèle à réduire les besoins énergétiques de la nouvelle halle de marché de Nogent sur Marne, grâce à une architecture bioclimatique, une isolation raisonnée et des systèmes de chauffage et de ventilation performants favorisant ainsi une consommation maîtrisée.
L’équipement est conçu en rapport avec son environnement, afin notamment de tirer le meilleur parti de l’ensoleillement :
– Des apports solaires contrôlés : les apports solaires sont gérés le plus finement possible afin de garantir des températures intérieures confortables tout au long de l’année tout en laissant filtrer la lumière naturelle ; outils mis en place : faille vitrée zénithale, et débord de la toiture ;
– Les consommations d’énergie seront satisfaites par la production d’énergie renouvelable, grâce à des pompes à chaleur et des panneaux photovoltaïques pour l’électricité ;
– Récupération des eaux pluviales pour l’arrosage des espaces extérieurs, et le nettoyage de la halle ;
– Compacité du bâti ;

 

Pour aller plus loin :
Nogent choisit son nouveau marché
Rénovation du restaurant universitaire de Cachan
Reconstruction du collège 700 HQE Jean Vilar à La Courneuve

Gymnase à Dugny

Gymnase de Dugny

Le Projet urbain

Le projet de construction du gymnase de Dugny s’inscrit dans le cadre du projet urbain du Cluster des Médias sur la Ville de Dugny qui s’étend sur près de 70 hectares… Le village des Médias accueillera, les épreuves d’escalade, de tir, ainsi que les journalistes pendant les Jeux Olympiques de Paris 2024.

Des volumes maîtrisés

La volumétrie générale est constituée d’un continuum bâti revêtu de briques claires massives, délicatement assemblées, qui participe à l’identification claire de l’équipement et à son insertion harmonieuse dans l’environnement proche. On dénombre 3 volumes : le volume de la danse, du hall d’entrée, enfin de la salle multisport. Nous avons imaginé cet établissement comme un monolithe minéral, sobre et intemporel.

Un système constructif mixte

Afin de répondre aux attentes de ce programme ambitieux, nous avons conçu un système constructif mixte associant poteaux / poutres / refends intérieurs en béton bas carbone, à une façade à Ossature Bois. Associés à une structure légère en bois, ces éléments en béton bas carbone permettent de s’affranchir de la portée, et de la charge à laquelle ils sont soumis. La structure légère en bois associe la filière sèche des murs à l’ossature bois sur l’ensemble des façades, à des planchers mixtes béton ou bois efficaces et économes. Le faible bilan carbone de la construction bois et du béton recyclé permettent également de mettre en place une véritable dynamique environnementale et responsable pour la création de cet équipement public.
L’emploi du métal en bardage de teinte blanc irisée offre au bâtiment un caractère intemporel. La performance énergétique du projet découle de ces choix d’implantations et de matières.
La salle multisport est largement éclairée sur sa partie supérieure, grâce aux sheds qui diffusent une lumière homogène propice à l’activité sportive. Un bandeau vitré limité en partie basse de la façade Est, et donnant sur l’allée piétonne du « Ruban », est réalisé comme prolongement visuel de l’ambiance sportive qui a lieu à l’intérieur et à l’extérieur de l’équipement. Il est implanté dans le prolongement du parvis extérieur. Depuis le hall, on peut apercevoir ainsi la salle omnisport à travers une baie vitrée en double hauteur.

Des toitures végétalisées

Les toitures du gymnase, très visibles depuis les logements environnants ont été conçues comme une 5ème façade recouverte d’une végétation de qualité et d’épaisseurs de substrat conséquentes permettant une grande diversité de la palette végétale.
Ces toitures jardins inaccessibles seront visibles depuis le parvis et la terrasse au R+1. Les protections solaires par la mise en œuvre de brise-soleil fixes en lames bois au sud, de vitrages à protection solaire, et d’un auvent protecteur donnant sur le parvis au sud.

Des Shed orientés au nord viennent compléter le dispositif afin d’apporter une lumière homogène du Nord et ainsi améliorer le confort d’été, évitant les effets de surchauffe dans la salle multisports. Le free-cooling sera assuré par des ouvrants en partie haute des baies en façades.

Impact environnemental des matériaux de construction

Une réflexion générale est portée pour réduire l’impact carbone des constructions, Au-delà d’un système structurel rationnel mixte suivant l’équipement et ses contraintes, il a été fait le choix d’intégrer une démarche de réemploi. Pour ce faire, nous avons mis au point différents systèmes d’optimisation, intégrant l’objectif environnemental, notamment :

  • la structure : traitée en une série de portiques bois, simple et optimisée, afin de mettre en place les portées nécessaires aux activités sportives et limiter les fondations qui ont un impact carbone important
  • les façades sont recouvertes d’un parement en briques massives autoporteuses issues du recyclage de surstocks

Les briques sont appareillées de multiples façons sur des nus différents pour offrir des façades animées et une variété de teinte claire, dans les tons beiges.

Pour aller plus loin :

Complexe sportif à Montesson HQE (78)

Complexe sportif à
Montesson HQE (78)

Un chantier en site occupé

Le complexe sportif Pablo Picasso s’ouvre sur un majestueux parvis minéral et végétal. Ce projet a pour ambition de requalifier l’entrée de ville, par une architecture de qualité, conçue comme un symbole fort du territoire, et porteur de nouvelles ambitions urbaines et environnementales. L’implantation stratégique du bâtiment vise à maintenir l’activité du gymnase existant, à minimiser les nuisances pour les résidents voisins et à offrir un nouvel espace public dynamique. L’approche architecturale est guidée par la simplicité, la fluidité et l’intégration urbaine. Les matériaux tels que le béton et le bois sont choisis pour leur qualité et leur facilité d’entretien. L’architecture sobre s’harmonise avec l’environnement urbain et paysager, tandis que les aménagements intérieurs visent le confort et la performance énergétique.

Programme

Le projet se compose de :
– RDC : Salle omnisports, Salle de réception; locaux d’accueil du public (loge gardien, sanitaires), infirmerie.
– R-1 : Salles de gymnastique/danse, d’arts martiaux et de tennis de table.
– R+1 : Club house, bureaux, salle de réunion, gradins.
– R+2 : Déambulatoire gradins

Un espace pour le végétal

Notre vision inclut la création d’une grande prairie fleurie. Un véritable écrin de couleurs et de vie, où une variété de plantes indigènes cohabiteront harmonieusement pour offrir un spectacle visuel enchanteur et participer activement à la préservation de la faune locale.
Une noue paysagère gérera les eaux pluviales tout en abritant une diversité végétale et animale. Les haies champêtres serviront de corridors écologiques et de sources de nourriture pour les oiseaux, préservant ainsi la biodiversité. Des massifs arbustifs le long des limites offriront une transition entre les zones bâties et naturelles, renforçant l’harmonie du projet tout en favorisant la communication visuelle.

Bureaux Groupe Fayat à Viry-Châtillon

Bureaux de la filiale BOMAG & FES à Viry-Châtillon

Une commande directe

Dans le cadre de l’expansion du Groupe, l’agence a été sollicitée pour concevoir un bâtiment de quatre étages destinés à accueillir les employés des entreprises BOMAG et Fayat énergie services, filiales du Groupe Fayat, sur le site de Viry-Châtillon.

Cette commande a été passée directement par le Groupe Fayat et concerne le site de Viry-Châtillon, en bordure du lac de l’Essonne et à proximité de la Seine. Le site comprend plusieurs bâtiments existants qui abritent une partie des différentes filiales du Groupe, ainsi qu’un restaurant d’entreprise, un atelier de maintenance et un magasin, répartis sur l’ensemble foncier (3 parcelles).

Dans le cadre de la construction du nouveau bâtiment, un ancien Batiment situé sur le site sera démoli. Les bâtiments les plus au sud, abritent l’atelier de maintenance et le magasin, ils seront rénovés pour harmoniser leurs apparences avec le nouveau bâtiment conçu par notre agence.

Le nouveau bâtiment comprendra un rez-de-chaussée dont un showroom proposant une gamme complète de machines pour les travaux de construction routière. Le rez-de-chaussée et le premier étage seront occupés par les bureaux de BOMAG, tandis que les deux derniers niveaux seront dédiés aux bureaux de Fayat énergie Services.

Pour aller plus loin :
Pépinière d’entreprise à Vichy 

Ecole maternelle, restauration & ALSH à Franconville-la-Garenne

Extension école maternelle, restauration collective & création ALSH à Franconville-La-Garenne

 

Répondre aux besoins de la ville dans un site occupé

Nos partis pris :
• Compact et fonctionnel, jouxtant l’existant et limitant la hauteur
• Évitant les nuisances et les locaux provisoires en conservant l’existant, limitant la démolition,
• Privilégiant les usagers : maintien de l’effectif total pendant la durée du chantier et sécurisant les flux pendant les travaux
Minimisant son impact environnemental et optimisant le chantier en site occupé : un chantier court en 17 mois avec deux phases dont la Première livrée en 9 mois.

Une image nouvelle, intégrée et contemporaine

Conscients du pouvoir représentatif d’un tel bâtiment pour le quartier et les enfants, nous avons construit ce projet en pensant à eux tant dans le fonctionnement que dans l’image en soignant sa position et son articulation afin qu’il soit lu clairement par tous et identifiable, avec des échanges rapides intérieurs /extérieurs et des flux limités et maîtrisés pour ne pas se fatiguer, ni se perdre. Nous avons proposé une architecture sobre mais dynamique avec :

Une volumétrie à la fois protectrice et accueillante : un socle tellurique et des formes arrondies à l’extérieur (R+1) comme à l’intérieur (hall, circulation)
• Une image intégrée et clair en réutilisant les codes des matériaux du site qui restent d’actualité et qui assurent une cohésion avec l’ensemble du groupe scolaire : la brique et les teintes ocres et blanches
Une distinction des entités et une séparation des flux pour sécuriser les entrées scolaires et la logistique.
• Un échange avec l’environnement par l’intégration de la nature et la requalification des cours.
• Une Volumétrie et un Fonctionnement efficace du programme

Présence affirmée du végétal

2 cours de récréation repensée en un îlot vert et un jardin pédagogique ; un espace libre pour les jeux et détente, des cheminements, des arbres et des îlots de fraîcheur appelés cour oasis sont prévus.
• Les terrasses dédiées à des espaces thématiques (activité, potager, senteurs… )
Le patio et son arbre mis en valeur, font écho avec le parc

Pour aller plus loin :
Groupe Scolaire Andilly

385 logements H&E & locaux commerciaux à Vitry-sur-Seine et Thiais

385 logements H&E et locaux commerciaux à Vitry-sur-Seine et Thiais

Le Projet urbain

Notre projet consiste en la requalification du quartier du «Moulin Vert» qui se situe sur la ville de Thiais et Vitry-sur-Seine : Réhabilitation de 311 logements, construction de 74 logements, renouvellement de l’aménagement paysager (grand parc qui relie les différents corps de bâtiments et qui permet aux habitants de mieux se l’approprier).
Les bâtiments à réhabiliter sont de type « monobloc » avec un nu de façade continu.
La construction a été fragmentée en plusieurs volumes afin de réduire la densité perçue et créer une variété architecturale.
Les matériaux sont communs pour le neuf comme pour la réhabilitation, mettant en avant des matériaux nobles, avec peu d’entretien, tel que la pierre, le béton et la plaquette de terre cuite.
Le site se compose de 3 îlots en créant des cœurs d’îlot végétalisés. Les espaces extérieurs sont envisagés comme un parc urbain. Aménagement d’une série d’espaces de parc directement inspirés de ceux des espaces naturels existants sur le plateau à proximité (Parc des Lilas).

IFSI à Forbach

Institut de Formation en Soins Infirmiers à Forbach

Métamorphose dans le Temps

L’opération s’est déroulée sur le site de l’ancien hôpital Sainte-Barbe à Forbach. Le projet a utilisé une partie importante d’un bâtiment existant avec la création en extension d’un amphithéâtre. L’extension a permis de modifier la géométrie et la volumétrie du bâtiment existant pour changer l’image du bâtiment sans dénaturer son identité ni trahir son histoire qui faisait partie du développement de la ville. La Réhabilitation a été faite en site occupé.

L’amphithéâtre est ainsi devenu la proue du volume général, son inscription en dénivelé dans la topographie du site a permis d’asseoir le pignon et d’en modifier sa perception autrefois imposante. L’assise du bâtiment a été prolongée pour créer un effet de socle en l’ancrant au sol. Cette assise a modifié le volume du bâtiment par une rupture d’échelle à la fois verticale et horizontale.

L’utilisation de matériaux différents entre le socle et les niveaux a inscrit le projet dans une écriture contemporaine qui reprenait la modénature des bâtiments du site, notamment l’école de musique et de danse, par l’utilisation du grès en doublage des murs extérieurs. Le bâtiment, isolé dans sa globalité par l’extérieur, a été habillé pour le reste par des panneaux en aluminium d’une couleur claire mais irisée, ce qui lui conférait des couleurs différentes selon la luminosité et les reflets en conséquence, principalement selon l’exposition au soleil.

Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from - Youtube
Vimeo
Consent to display content from - Vimeo
Google Maps
Consent to display content from - Google